Ce blogue est fermé

Le 1er avril 2011, j’ai décidé de fermer le blogue Mon Memex que j’alimentais pendant les quatre dernières années. Je vous invite à visiter mon nouveau site à l’adresse pmlozeau.ca pour poursuivre la lecture de mes réflexions.

Le top 5 des articles les plus consultés :

  1. Apple iPad et les livres numériques
  2. Les problèmes de jelis.ca
  3. Tous les livres numériques de Jelis.ca sont lisibles sur un iPad
  4. Le piratage des articles de périodiques électroniques
  5. Changement SIGB = mécontentement du personnel

Poisson d’avril!

Pensiez-vous vraiment que j’allais faire ça? 😀

Image sous licence Creative Commons en provenance d’Horacio Gonzalez

La vérité, c’est que j’ai décidé de changer mon URL et de partir à nouveau sous pmlozeau.ca

Le changement va aussi me permettre d’alléger mon propos et d’être plus spontané dans mes publications. Donc, je veux publier plus souvent, mais plus court.

Si je ressens le besoin d’étaler mes idées dans un texte plus long, je me tournerai à l’avenir vers l’Espace B des Bibliothèques publiques de Montréal comme canal de communication.

Bonne fin de journée! 🙂

Je ferme mon blogue

J’ai décidé que le temps était venu de fermer Mon Memex.

Je n’y accorde plus aucune attention depuis des mois et de toute façon, les dernières publications étaient du contenu que j’avais produit pour d’autres plateformes.

Ce blogue est né à la suite du défunt EBSI 2.0 que j’ai démarré il y a 4 ans avec mes collègues de maîtrise. Mon Memex était mon blogue personnel. On dirait qu’une fois les études terminées, je suis passé à d’autres choses.

De toute façon, avons-nous vraiment besoin de ce type d’outil en 2011 avec tous les outils de réseaux sociaux à notre disposition?

Mon Memex : 5 Août 2007 – 1er Avril 2011

Il n'y a que les fous qui ne changent pas d'idée

Il n’y a pas de façon simple d’écrire ce qui suit. C’est la conséquence de vivre sa vie professionnelle en public.

Je ne travaille plus pour inLibro. De mon initiative personnelle, j’ai décidé de mettre fin à mon emploi.

La raison principale qui m’avait poussé à accepter le poste venait d’un désir inachevé de tenter l’aventure du travail autonome. J’avais notamment lu « Is Consulting For You? » en terminant mes études à l’EBSI. L’opportunité chez inLibro allait m’offrir une base solide pour m’aventurer dans cette voie.

J’en suis finalement venu à la conclusion que l’emploi n’était pas pour moi. Pour être fonctionnel au jour le jour, j’ai besoin de collaborer dans une grande équipe et maintenir un contact avec les utilisateurs.

Il ne faut pas percevoir mon départ comme un mépris d’inLibro. J’ai toujours été favorable à une pleine prise de contrôle des systèmes d’information par les bibliothèques. Je ne serai tout simplement pas la personne qui facilitera l’appropriation des technologies du libre en bibliothèque.

Entre temps, je suis de retour dans mon alma mater. Pas pour les bibliothèques, mais pour le BCRP. Je vais prendre le temps de me familiariser dans mes nouvelles fonctions avant de vous en dire plus, tout en souhaitant que ma charge de cours puisse reprendre bientôt.

La saison pour être généreux

Le temps des fêtes commence, c’est le moment d’offrir des cadeaux à ses proches. C’est aussi le moment de l’année ou notre générosité est sollicitée pour plusieurs activités. Voici mes suggestions auxquelles j’ai contribué. À vous de trouver par la suite des récipiendaires dignes de vos dons.

Chaque année depuis 10 ans, la Fondation pour l’alphabétisation collecte des livres neufs qui seront donnés à des enfants pauvres âgés de 0 à 12 ans. On m’a présenté la campagne La lecture en cadeau pendant mon passage à l’EBSI. J’y trouve toujours un plaisir à choisir des livres pour enfants. Par contre, je vous encourage à faire vos achats dans des librairies indépendantes et déposer les livres dans les boites qui sont en bibliothèque.

Au niveau culturel, je visite le Centre Canadien d’Architecture depuis quelques années et l’année dernière, je suis devenu « Ami » pour y entrer gratuitement en tout temps. Cette année, l’abonnement est seulement 20$ en raison des célébrations du 20e anniversaire. J’en ai aussi profité pour ajouter un don. Je visite l’endroit trop souvent pour seulement payer l’abonnement annuel.

Pourquoi ne pas faire un don à Wikipédia? C’est probablement le site web sans but lucratif que vous utilisez le plus souvent. Un don à la fondation assure beaucoup plus que l’hébergement d’une encyclopédie sans publicité. Voici la présentation sur le site :

La Wikimedia Foundation, Inc. est une organisation caritative à but non lucratif ayant pour but d’encourager la croissance, le développement et la distribution de contenus libres et multilingues, et de fournir gratuitement au public l’intégralité de ces projets basés sur des wikis. La Wikimedia Foundation fait fonctionner quelques-uns des plus importants projets de l’édition collaborative, en particulier Wikipédia, un des 10 sites le plus visités au monde.

Je dois admettre que c’est Ed Summers qui a inspiré cette action avec son billet remerciant Wikipédia.

Il faut aussi donner à des gens qui en ont vraiment besoin. La guignolée du web se veut la version en ligne des autres campagnes similaires auxquelles nous sommes habituées. Voici l’introduction sur le site:

Donnez! La guignolée du webCroyez-le ou non, certaines personnes n’ont pas accès à Internet et ne peuvent manger trois repas par jour. Mais vous pouvez changer les choses… un clic à la fois!