Moteurs de recherche collaboratifs

Ce billet a été publié sur le blogue collaboratif EBSI 2.0 en premier lieu et importé par la suite sur mon blogue personnel.

Les moteurs de recherche sur le Web sont un marché lucratif et plusieurs joueurs tentent l’aventure. Deux nouveaux sites utilisent une stratégie visant à inclure la participation des internautes dans l’amélioration des résultats de recherche.

Mahalo est un moteur de recherche qui n’utilise pas un nouvel algorithme, mais le travail d’êtres humains. Les résultats de recherche sont assemblées sur une page par des auteurs qui collectent des informations et des sites d’intérêts pour créer une bibliographie à partir d’une multitude de sources. On pourrait faire l’analogie que Mahalo est à la bibliographie ce que Wikipedia est à l’article encyclopédique. Comme le site est devenu public en mai, il est très pauvre en contenu. Un exemple de résultats pour Nicolas Sarkozy est disponible. Son aspect collaboratif provient du fait que les auteurs proviennnent du grand public et qu’ils sont payés pour rédiger les pages de résultats. Si l’aventure vous intéresse, le Mahalo Greenhouse est peut-être pour vous.

De son côté, Spock est un moteur de recherche pour trouver une personne ou des informations sur une personne. Dans un univers où être en mesure d’identifier quelqu’un sur le Web peut être difficile, ce moteur veut faciliter l’opération. Malheureusement, le site n’est pas encore public et nécessite une invitation. La mienne ne fonctionnait pas, mais une démonstration vidéo des fonctionnalités de Spock mérite qu’on s’y attarde. Son aspect collaboratif provient notamment du fait que le visiteur inscrit peut associer des descripteurs (tags) et voter sur la pertinence des descripteurs associés par d’autres internautes.

Poisson d’avril: Google achète OCLC

Ce billet a été publié sur le blogue collaboratif EBSI 2.0 en premier lieu et importé par la suite sur mon blogue personnel.

Je ne pensais pas devoir en parler, mais il semble qu’un poisson d’avril est venu affecter le monde de la biblioblogosphère aujourd’hui.

Depuis ce matin, la rumeur veut que Google aurait acheté OCLC et tous les services rattachés. Imaginez le pauvre Dewey dans sa tombe apprendre qu’une entreprise comme Google possède son système de classification! Heureusement, je ne trouve pas de blogues ayant mordu à l’hameçon.

De son côté, Google et Yahoo se sont aussi permis des poissons d’avril. Google a annoncé une offre d’accès à Internet gratuit, mais en passant par nos toilettes ainsi qu’un service d’impression et de livraison papier pour son service de courriels gratuits. Yahoo de son côté a lancé un site visant a rassembler la culture de la marge.

Drôle de journée. Par curiosité, je me demande si les archivistes utiliseraient un service comme Gmail Paper? (Je peux encore me le permettre, nous sommes toujours le 1er avril. 😉