Une nouvelle génération de bibliothécaires

La page couverture du numéro de décembre d’Affaires universitaires est entièrement dédiée à un article sur la nouvelle génération de bibliothécaires qui semblent naître dans la profession. L’article dresse un bon portrait de l’environnement technologique changeant des bibliothèques universitaires, mais aussi de son public qui a des besoins différents. L’article mentionne clairement que cette nouvelle génération n’est pas monolithique à un groupe d’âge, mais plutôt une approche à la profession.

Personnellement, c’est le paragraphe sur l’environnement de recherche qui m’intéresse:

Habituée à Google, la nouvelle génération d’étudiants boudera les catalogues de bibliothèque peu conviviaux auxquels nombre d’entre nous sommes habitués. Cette année, la bibliothèque de McMaster est la première au Canada à avoir remplacé son interface par un système conçu par Endeca, une entreprise américaine qui a créé les sites Web d’énormes détaillants comme Chapters et Home Depot. Le nouveau catalogue comprend un seul champ de recherche de type Google, toute une série d’options de recherche, et les utilisateurs peuvent y trouver la reproduction des couvertures des ouvrages, leurs tables des matières ainsi que des comptes rendus de livres. « Il a été conçu par nos utilisateurs, pour nos utilisateurs », affirme M. Trzeciak.

Merci à mon professeur, Dominic Forest, qui m’a fait parvenir la référence pour l’article.

4 réflexions sur “Une nouvelle génération de bibliothécaires

  1. « Il a été conçu par nos utilisateurs, pour nos utilisateurs » Enfin… Il était temps…

  2. Nul besoin de chercher bien loin: le catalogue CLUES de la bibliothèque de l’Université Concordia propose lui aussi une recherche conviviale (en plus de la recherche experte), en donnant avec les résultats une photo de la page couverture, un résumé et une table des matières (si disponibles). À quand à l’UdeM?😉

  3. Oui, le catalogue Clues (WebPAC Pro / Millenium) est déjà un début.
    Cependant, les avantages de cet enrichissement (tables, résumés, couverture…) sont partiellement diminués par le fait que les résumé et table des matières ne sont pas indexé pour la recherche.
    Il faut aussi payer pour cet enrichissement. C’est un service avec abonnement: http://www.bowker.com/brands/syndetics.htm

  4. Le rôle des bibliothécaires perdure avec le Web « Mon Memex

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s