RSS: plus que de l'agrégation

Cette semaine, Daniel Tunkelang pointait un texte de Kas Thomas qui avance l’idée que le format RSS est plus que de l’agrégation, c’est aussi de la personnalisation.

« What this exercise really shows, however, is the power of standards like RSS. This is a point worth emphasizing. As Web content becomes more granular, compositional, and personalizable (not to mention more perishable), subscribability becomes a design consideration. Users want to be able to opt into dynamic content. »

Je suis un avide utilisateur du format RSS. Que ce soit pour mon agrégateur personnel ou pour mes abonnements de baladodiffusion, je les utilise quotidiennement et je les consulte compulsivement.

C’est ainsi que sur la droite de ce billet, vous trouverez mes signets Delicious, mes liens partagés via mon agrégateur RSS, les blogues que je consulte, ainsi que les balados que j’écoute. Les deux premiers sont des sources externes dont j’utilise les flux RSS pour les afficher sur mon blogue. Tandis que les deux derniers sont des sources d’information que je vous conseille.

Je m’aperçois que les blogues qui traitaient de la thématique du Web 2.0 et de la bibliothèque 2.0 occupent beaucoup moins mon attention. Je m’intéresse beaucoup plus aux logiciels utilisés en bibliothèque et les alternatives en logiciels libres. J’ai aussi un regain d’intérêt pour le Web sémantique, aussi appelé Linked Data par certains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s