L’enjeu des infrastructures ne devrait toutefois pas faire oublier celui de l’ouverture des données publiques — non assujetties aux lois sur la protection de la vie privée — qui, partout sur la planète, commencent à alimenter des projets de développement visant à rendre plus efficace l’administration d’une ville, d’une région, d’un État. On résume: l’idée est de mettre face à face cette matière première et l’intelligence collective dans l’espoir de faire émerger des produits ou services pour faciliter la vie en société. C’est le principe de base.