L’innovation en bibliothèque

Je vous suggère d’écouter la dernière balado de Lita. Les 3 panélistes se demandent si les bibliothèques innovent. Est-ce qu’elles suivent les tendances en retard? Et d’autres questions en lien avec le sujet.

On se pose des questions sur le climat nécessaire aux innovations. Que souvent, ce sont les collègues du milieu qui sont réfractaire au changement. On revient notamment sur la bibliothèque publique qui a « osé » essayer quelque chose de nouveau en abandonnant la classification Dewey. Stephen Abrams fait remarquer qu’à la fin des années 1950, certains bibliothécaires s’opposaient à l’utilisation du téléphone pour faire de la référence!

Ce qui intéressant dans cette balado qui dure presque 2 heures, c’est qu’on accorde beaucoup de place aux interventions du public et notamment à une étudiante en MLIS qui se demande si la raison pour laquelle les bibliothèques n’innovent pas, serait que les écoles de bibliothéconomie ne le font pas non plus!

Vous pouvez écouter l’épisode ou vous abonnez au fil RSS pour obtenir la série entière.

Libre accès pour la CLA

Ce billet a été publié sur le blogue collaboratif EBSI 2.0 en premier lieu et importé par la suite sur mon blogue personnel.

Bonne nouvelle via Michael Geist pour terminer la semaine. La Canadian Library Association annonce sa politique sur le libre accès pour faire suite aux recommandations contenues dans le rapport du groupe de travail sur la question.

  • CLA will providefor full and immediate open access for all CLA publications, with the exceptionof Feliciter and monographs The embargo period for Feliciter is one issue, and the embargo policy itself will bereviewed after one year. Monographs will be considered for open accesspublishing on a case-by-case basis.
  • CLA actively encourages its members to self-archive in institutional and/or disciplinaryrepositories and will investigate a partnership with E-LIS, the Open Archivefor Library and Information Studies.
  • CLA willgenerally provide for the author’s retention of copyright by employing Creative Commons licensing or publisher-authoragreements that promote open access.
  • CLA willcontinue its long-standing policy of accessibility to virtually all CLA informationexcept for narrowly defined confidential matters (e.g. certain personnel orlegal matters).

Ce qui m’a marqué de cette nouvelle, c’est le fait que le Feliciter sera disponible en ligne lorsqu’une nouvelle édition est publiée. J’espère que la CBPQ et l’ASTED songent à la même stratégie, car c’est dommage de « dissimuler » du Web autant d’information pertinente.

Pour ceux qui ont accès à la version « papier » d’ARGUS, je vous suggère la lecture de l’article sur la Baladodiffusion et les bibliothèques de Véronique Parenteau paru dans le numéro printemps-été 2007. Pour ceux qui ont accès à Repère, …bein… ils n’ont toujours pas indexé le numéro d’automne 2006, donc il sera disponible en ligne d’ici à la fin de notre maîtrise probablement.