Enfoncer le clou de la CDD

J’ai mentionné l’essai que fait une bibliothèque de classer ses livres sans la CDD. Le Wall Street journal est revenu sur le sujet par la suite.

Cependant, les meilleures explications viennent de Karen G. Schneider qui explique les faits plutôt que de grimper dans les rideaux.

Le billet nous explique les raisons qui ont poussées à choisir la classification BISAC, employée par l’industrie du livre, pour remplacer la CDD. Ce choix a été fait après le remplacement de l’OPAC par un nouvel outil de recherche nommé Endeca. Les capacités de recherche d’Endeca ne pouvait pas être maximisé par l’utilisation des Subjects Headings de la LoC.

Schneider écrit aussi que la CDD a été conçu pour être employé par des bibliothécaires et qu’on peut évidemment pensé que Dewey a conçu la CDD pour des bibliothèques avec des rayons fermés.

Fait intéressant, l’article mentionne que le fournisseur du logiciel Endeca offre une passerelle de transfert pour remplacer les vedettes contenues dans les champs 695 des notices MARC par les sujets BISAC automatiquement.


Open Library: LE catalogue…?

On devait s’y attendre. Après le site Wikipedia qui est venu perturber les éditeurs d’encyclopédies, voici qu’un nouveau projet vient perturber le catalogage de livres.OpenLibrary

Open Library est un projet ambitieux de création d’une bibliothèque contenant tous les livres. Comme il est pratiquement impossible de réaliser le projet au niveau physique, les instigateurs du projet ont lancé un site Web hébergé par l’Internet Archive. Le site donne accès aux livres du domaine public pour le téléchargement, des liens vers des sites commerciaux pour l’achat et des liens vers les bibliothèques pour l’emprunt par l’entremise de WorldCat.

Le projet se veut un effort collaboratif pour le catalogage. Le catalogue initial est un amalgame de notices provenant de la Library of Congress et d’éditeurs ayant contribué avec leurs catalogues. L’énergie des internautes est par la suite dirigée vers un site où il est possible d’ajouter des documents ou d’enrichir les documents existants de nouvelles métadonnées. Le site est en fait un Wiki structuré où les espaces modifiables sont prédéfinis.

Une chose est dérangeante, ils ont créé un nouveau schéma de métadonnées. Plutôt que d’utiliser un format existant et au minimum normalisé, ils ont combiné ce qu’ils considèrent comme étant l’essentiel du MARC avec l’ONIX pour créer futurelib. Les problèmes ont déjà commencé à apparaître. Un commentaire sur la page expliquant le schéma mentionne qu’il n’y a pas de champ dans la base de prévu pour les publications en séries. Si vous souhaitez contribuer à la discussion, vous pouvez rejoindre la liste de discussion sur les questions en lien avec la bibliothéconomie.

Pour ceux qui doutent de la survie à long terme du projet. Vous pouvez consulter la bio d’Aron Swartz sur LISNews. C’est quelqu’un qui a plusieurs projets derrière lui.

Pour ceux qui sont intéressés par les aspects techniques du projet, vous pouvez consulter la description de l’architecture technologique ainsi que le code source du projet.


Le début de la fin pour la CDD?

Un nouvel article dans le New York Times d’hier revient sur cette bibliothèque de l’Arizona qui expérimente avec une classification qui se rapproche de celle d’une librairie au détriment de la classification décimale de Dewey.Non à Dewey?

L’article accorde quelques lignes sur les motivations du directeur des 15 bibliothèques du comté Maricopa. Il explique que la décision est basée sur la nécessité d’adapter le service offert aux besoins des usagers. Il justifie l’abandon de la CDD au fait que les gens ne comprennent pas la signification à chiffres et ne l’utilisent pas.

Personnellement, je crois qu’on doit attendre et laisser la bibliothèque essayer sa nouvelle classification. Si ça ne fonctionne pas, je suis certain que la bibliothèque va revenir à la CDD. Si le projet fonctionne, on risque de voir d’autres bibliothèques en venir à la même décision. Au bout du compte, attendons pour voir, seul le temps nous le dira.

Fait intéressant, on mentionne que le directeur et 16 de ses employés ont paradé au congrès de la ALA avec des macarons sur lesquels on retrouvait le "Dewey" encerclé d’un rond et d’une barre de travers rouge.


L’innovation en bibliothèque

Je vous suggère d’écouter la dernière balado de Lita. Les 3 panélistes se demandent si les bibliothèques innovent. Est-ce qu’elles suivent les tendances en retard? Et d’autres questions en lien avec le sujet.

On se pose des questions sur le climat nécessaire aux innovations. Que souvent, ce sont les collègues du milieu qui sont réfractaire au changement. On revient notamment sur la bibliothèque publique qui a "osé" essayer quelque chose de nouveau en abandonnant la classification Dewey. Stephen Abrams fait remarquer qu’à la fin des années 1950, certains bibliothécaires s’opposaient à l’utilisation du téléphone pour faire de la référence!

Ce qui intéressant dans cette balado qui dure presque 2 heures, c’est qu’on accorde beaucoup de place aux interventions du public et notamment à une étudiante en MLIS qui se demande si la raison pour laquelle les bibliothèques n’innovent pas, serait que les écoles de bibliothéconomie ne le font pas non plus!

Vous pouvez écouter l’épisode ou vous abonnez au fil RSS pour obtenir la série entière.


Un nouveau départ

Suite à l’expérimentation du blogue collectif que j’ai démarré et vécu avec mes collègues sur EBSI 2.0, j’ai décidé de démarrer mon propre blogue.

Je démarre ce blogue pour me créer un espace de réflexion personnel sur mon milieu d’étude qui est la bibliothéconomie et les sciences de l’information. Dans ce domaine, j’ai un penchant pour tout ce qui se rapporte aux nouvelles technologies et l’utilisation qui en est faite. Je vais tenter d’accorder plus d’importance à l’utilisation des nouvelles technologies dans le milieu des bibliothèques considérant que c’est cette sphère qui me passionne. Je vais aussi traiter des questions de Libre Accès, d’infocompétence et de fracture numérique. Il peut arriver aussi que j’émette des commentaires sur des situations ou des évènements généraux du domaine.

Vous trouverez une partie des réponses à vos questions sur moi et ne vous gênez pas d’en poser d’autres à l’adresse patrickmlozeau[arobas]umontreal.ca.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.